Ottawa prolonge la date limite pour soumettre une demande de crédit d’impôt pour personnes handicapées

Temps de lecture estimé  : < 1 minute

📣 Nouvelle de dernière heure!
Ottawa prolonge la date limite pour soumettre une demande de crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH) pour permettre à un plus grand nombre de Canadien avec un handicap de recevoir le paiement unique et non imposable pour personnes handicapées relatif à la COVID-19. La nouvelle échéance est le 31 décembre 2020.
Le fait d’être admissible au CIPH pourrait également favoriser l’accès à d’autres programmes fédéraux, provinciaux et territoriaux tels que le Régime enregistré d’épargne-invalidité, l’Allocation canadienne pour les travailleurs et la Prestation pour enfants handicapés.
Informez-vous sur le paiement unique 👉 https://bit.ly/3m8XDKC
Pour soumettre une demande de crédit d’impôt pour personnes handicapées 👉 https://bit.ly/3jrRHtv

Points de connexion, une occasion unique d’apprentissage, de perfectionnement et de développement professionnel

Temps de lecture estimé  : < 1 minute

Voici un message de la Fondation INCA à l’occasion du lancement de son congrès national dédié à l’accessibilité, l’employabilité et aux services & technologies adaptés.
Le congrès Points de connexion, est la plus grande vitrine de technologies et de services adaptés, ainsi qu’une importante expérience de perfectionnement et de formation professionnelle à l’intention des personnes ayant une perte de vision et de tous ceux qui souhaitent leur ouvrir leurs portes. Cet événement gratuit pour les personnes en perte de vision aura lieu de manière virtuelle le 16 et 17 octobre 2020. Il y aura une vingtaine d’exposants et de conférences.
En raison de la COVID-19 et grâce à la générosité de nos partenaires, nous sommes heureux d’offrir notre événement virtuel gratuitement aux personnes ayant une perte de vision cette année.
Vous souhaitez en savoir plus ou vous inscrire, cliquez ici.

Vers une plateforme d’intégration au marché du travail: lancement de la consultation!

Temps de lecture estimé  : < 1 minute

“Au Canada, seulement 32,1 % des personnes en situation de handicap visuel entre 15 et 64 ans occupent un emploi.” (Statistique Canada, 2018)

, déplore Michel-Anthony Borde, président du projet. Devant ce triste constat, son équipe et lui réfléchissent depuis peu à une façon de permettre aux membres de la communauté déficiente visuelle de se forger une place sur le marché du travail.
Depuis 2019, l’équipe de Parlons des yeux mène une série de consultation et d’étude dans le but de développer une plateforme numérique d’intégration au marché du travail pour les membres de cette communauté. Maintenant, ils sont invité à prendre part à une consultation publique portant sur les besoins auxquels le projet devra répondre. Cette concertation se tient du 19 juillet 2019 au 14 février 2021 sur la plateforme Repensons l’intégration.
Ensemble, repensons L’avenir de la participation sociale et professionnelle de cette communauté sur www.repensonslintegration.ca.

Lancement de Repensons l’intégration

Temps de lecture estimé  : < 1 minute

Logo de la plateforme Repensons l'intégration

Nous sommes fiers de lancer Repensons l’intégration, notre toute nouvelle plateforme de consultation publique!
Après Parlons des yeux, l’équipe de Parlons des yeux vous invite à repenser collectivement l’intégration professionnelle de la communauté déficiente visuelle du Canada sur Repensons l’intégration.
Cette plateforme lance la démarche d’élaboration du plan de développement général 2021-2025, ainsi que du Cadre stratégique de développement général de la fondation qui chapeautera le projet.
C’est la première de quatre étapes, où la participation de la communauté et des partenaires de l’intégration sera sollicitée, et qui mènera à l’entrée en vigueur du PDG en 2021.

Vers une plateforme d’intégration au marché du travail: une consultation à venir

Temps de lecture estimé  : 2 minutes.

Bonjour à tous
Dans le cadre de la consultation qui sera lancée en juillet, une série de trois activités vous attendent:

  1. Lecture des documents de préparation: du 1e juillet au 31 août 2020
    À cette première étape, vous êtes invité à lire la documentation qui sera disponible sur ce site Web. Les membres de l’équipe ainsi que des experts y déposeront des documents et une foule d’information sur la situation professionnelle de la communauté déficiente visuelle en juillet.
  2. Participation à une consultation: du premier septembre au 23 janvier 2021
    Cette consultation portera sur les besoins auxquels le projet devra répondre. Pour prendre part à celle-ci, vous devrez vous rendre sur Repensons l’intégration en cliquant ici. Vous aurez besoin d’un compte pour remplir le questionnaire. Découvrez comment faire ici.
  3. Participation à la séance d’information: date à venir
    Au courant du mois de décembre, vous serez invité à une courte séance d’information en ligne avec quelques membres de l’équipe. Il est intéressant d’y assister en direct, car vous pourrez pauser toutes vos questions sur l’évolution des affaires entourant le projet. Si vous manquez la rencontre, sachez que les questions les plus fréquemment pausées seront disponibles en ligne sur notre site Web.

Une communication vous sera envoyée à ce sujet. 
L’inscription est obligatoire pour prendre part à l’événement et vous recevrez l’invitation par courriel quelques jours avant.
Soyez assuré du fait que nous avons réfléchi nos activités pour qu’elles vous soient entièrement accessibles. Le format vidéo vous permet en effet d’obtenir l’information au complet puisqu’elle est surtout donnée par la parole. L’image est surtout là en support et n’est donc pas essentielle.
Sachez que nous demeurons disponible si vous avez la moindre question ou si vous souhaitez être épaulé lors de l’activité.
Nous vous invitons pour cela à nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : info@parlonsdesyeux.ca
Merci pour votre collaboration et passez un bel été.
L’équipe de Parlons des yeux.

Semaine Québécoise des personnes handicapées, parce que chaque geste compte

Photo: Du premier juin au sept juin, Semaine québécoise des personnes handicapées.
Temps de lecture estimé  : 2 minutes.

La 24e édition de la Semaine québécoise des personnes handicapées se déroule actuellement, et ce, jusqu’au 7 juin.
Parce que chaque geste compte pour que les personnes handicapées soient informées et bénéficient de l’entraide requise durant la pandémie, elles font appel à la solidarité de la population.


Du premier au 7 juin a lieu la Semaine québécoise des personnes handicapées. Sous le thème de la solidarité, cette semaine nous invite à faire preuve d’ouverture et de respect pour réduire les obstacles que peuvent rencontrer les personnes en situation de handicap et leur famille, particulièrement durant cette période exceptionnelle où la pandémie bouleverse nos sociétés modernes.
La situation que nous vivons peut nous occasionner des inquiétudes, des appréhensions et des difficultés nouvelles. Au Québec, plus d’une personne sur dix a une incapacité significative la rendant susceptible de rencontrer des obstacles dans la réalisation de ses activités de tous les jours. Pour plusieurs d’entre elles, qui se trouvent confinées, il est indispensable qu’elles soient bien informées des mesures prises par les autorités publiques pour contrer la pandémie. Néanmoins, ces mesures peuvent avoir une incidence sur les services de soutien à domicile ou les transport dont ces personnes bénéficient normalement, car se trouvant davantage isolées et étant plus susceptibles de rencontrer des problèmes pour obtenir certains biens et services essentiels.
La solidarité collective est plus que jamais nécessaire, et peut entre autres se concrétiser par une meilleure compréhension de la réalité de ces personnes et des obstacles supplémentaires que celles-ci vivent dans le contexte actuel. Rappelons-nous que chaque geste compte! Déjà, partout au Québec, des personnes et des organisations font présentement la différence pour bon nombre de personnes handicapées et leur famille.
À l’occasion de la Semaine québécoise des personnes handicapées, participons nous aussi à cette solidarité collective!
Parce que chaque geste compte…
Source: Office Québécoise de la langue Française (OPHQ.

Entretient avec Mme Martinez Soraya, députée fédérale d’Hochelaga Maisonneuve

Photo: Michel-Anthony Borde debout avec madame Soraya Martinez, députée fédérale dans Hochelaga Maisonneuve
Temps de lecture estimé  : < 1 minute

Montréal | Le 12 février dernier, Michel-Anthony Borde s’est entretenu avec madame Martinez Férada Soraya, députée fédérale d’Hochelaga Maisonneuve.
Durant ces quelques minutes, de nombreux thèmes ont été abordés, dont le projet Parlons des yeux et l’importance de poursuivre l’intégration professionnelle de la communauté déficiente visuelle au marché du travail.
Madame Martinez s’est montrée très enthousiaste à l’idée et nous appuis à 100% dans notre démarche.
“Je suis très heureux de constater que nous sommes du même avis sur l’importance de poursuivre l’intégration de cette communauté”, lui a-t-il dit.
Un grand merci à elle et son équipe pour leur soutien.

Déclaration du président à l’occasion de la séance d’information du 4 mai 2019

Photo: Michel-Anthony Borde de face
Temps de lecture estimé  : 2 minutes.

Le 4 mai 2019 a eu lieu la toute première séance d’information de Parlons des Yeux. Voici la déclaration du président du projet, Michel-Anthony Borde, au début de l’événement:

Discours de bienvenue de Michel-Anthony Borde,
Président-fondateur

Bonjour à tous;
Madame la secrétaire de la séance,
Chers amis,
Mesdames, Messieurs.

C’est un grand plaisir pour moi que de m’adresser à vous ce matin, pour vous souhaiter la bienvenue à la toute première séance d’information de Parlons des yeux. Après plusieurs mois de doute, vite effacés par mon ambition, ma détermination et les encouragements de mon entourage, je me lance pour fonder Soar, une fenêtre sur le monde des personnes déficientes visuelles.

Cet événement constitue l’aboutissement d’un travail collectif considérable, avec tous les membres de l’équipe Soar.
Mes amis, nous pouvons nous féliciter de nous placer au premier rang d’un projet de ce genre, c’est une première au Canada!

En tant que jeune demandeur d’emploi non-voyant, je constate que les employeurs ne savent pas vraiment se qu’est la déficience visuelle, ni les brillantes personnes qui constituent cette communauté. C’est grâce à des technologies de plus en plus sophistiquées et adaptées comme les téléphones intelligents ou les lecteurs d’écrans que nous nous débrouillons au quotidien. Avec cette plateforme, nous montrerons à ces derniers notre manière de “voir” le monde, même sans yeux. Nous leur montrerons également Que nous somme capable de nous intégrer dans la société et que notre pathologie visuelle n’est en aucun cas un obstacle à notre réussite.

Ensembles, façonnons notre société. Créons un impact!

Finalement, je voudrais profiter de l’occasion qui m’est offerte pour remercier ma famille et mes amis (qui comptent sur moi), à tous les membres de l’équipe Soar (plus particulièrement Salma, la porte-parole du groupe), la Fondation des Aveugles du Québec (sans qui nous ne serions pas ici aujourd’hui) et à tous nos actuels et futurs supporters qui nous poussent à atteindre nos objectifs.
Je tiens sincèrement à remercier tous ceux et celles qui se sont déplacés pour assister à cette séance d’information.